Navigation


Merci à Hervé Van Colen, restaurateur connu pour sa franchise, reconnue pour sa réussite dans l'entreprenariat, de son soutien.

Hervé est un homme qui a réussi à la sueur de son front, il a "remonté les manches" pour obtenir ce qui fait aujourd'hui sa fierté. Patron du restaurant Le Central Trouville sur Mer nous partageons les mêmes valeurs d'engagement, de travail et d'efforts. Merci Hervé pour ton soutien, Mélanie Rungette Lenormand et moi honorerons votre confiance !



Hubert Courseaux et Audrey Gadenne, Conseillers départementaux du canton de Pont-l’Evêque, ont décidé de soutenir Christophe Blanchet car il leur semble le meilleur interlocuteur pour porter les problématiques du territoire au niveau national.

Hubert Courseaux, Conseiller Départemental du canton de Pont-l’Evêque, 1er Vice-président du Conseil Départemental du Calvados, Président de la commission de développement et de solidarité des territoires, Président de "Blangy-Pont-l’Evêque Intercom" :

Il y a quelques semaines, j'ai pris la décision de ne pas assister à la réunion du lancement de campagne de Nicole Ameline députée sortante de notre circonscription. Interrogé sur mon absence, j'ai déclaré ne pas la soutenir, pour les raisons suivantes :

Au-delà de ses représentations internationales pour défendre nos valeurs démocratiques ce qu'elle a su faire, je regrette son manque d'échanges avec les élus locaux. J'avais souhaité que nous soyons réunis régulièrement afin de remonter au niveau national que certains textes de lois perturbaient notre développement et notamment notre ruralité.

Au moment où tous les élus s'efforcent en fonction des moyens financiers des collectivités de construire des infrastructures pour l'amélioration du cadre de vie de nos citoyens, nous voyons déshabiller les communes des compétences, par exemple d'état civil avec les cartes d'identité.

Mon souhait est que le député soit l'interlocuteur de nos territoires au niveau national en prenant en compte nos spécificités.

Ayant rencontré longuement Christophe Blanchet, il me semble disponible et motivé pour ce rôle.

Audrey GADENNE, Conseillère Départementale du canton de Pont-l’Evêque, Conseil Départemental du Calvados, commune de Reux :

J’ai commencé à m’investir dans la vie politique de ma commune en 2001 et naturellement dans le canton de Pont-l’Evêque depuis plus de deux ans avec l’objectif d’aider à faire progresser nos territoires en harmonie et respect de l’intérêt général.

Depuis les primaires de la droite et du centre pour lesquels je me suis investie notamment pour Alain Juppé, je suis restée en retrait de tout avis politique. Cela m’était d’autant plus facile que je n’ai jamais eu aucune carte dans aucun parti souhaitant ainsi pouvoir agir toujours librement et sans ambition.

La campagne des élections présidentielles qui s’est déroulée m’a heurtée par son agressivité, en particulier sur les réseaux sociaux. J’ai constaté que des hommes et des femmes ne pouvaient plus s’exprimer sur un sujet, donner un avis différent sans être agressés, insultés et humiliés, c’est d’ailleurs encore le cas. J’ai aussi eu très peur que le Front National, parti de l’extrême droite, perce.

Le 7 mai les français ont choisi un candidat différent du profil habituel, un homme neuf, jeune et progressiste. Ce soir-là, je me suis sentie apaisée, fière d’être française dans le pays des Droits de l’homme avec un fort sentiment d’espoir. Ensuite, Edouard Philippe a été nommé Premier ministre, Maire du Havre où il a fait tant de belles choses avec rapidité, Président du Pôle métropolitain de l’Estuaire véritable outil de développement pour nos territoires, normand, un homme brillant, agile et juppéiste : j’étais très heureuse et enthousiaste !

Aujourd’hui, je souhaite donner à ce gouvernement la majorité dont il a besoin afin qu’il puisse agir efficacement en concertation et bienveillance avec les différents acteurs économiques, sociaux, environnementaux, agricoles et territoriaux.

Député, sur Wikipédia est indiqué : « Son travail s’exerce à la fois à l’Assemblée et dans sa circonscription. Dans sa circonscription, le député est à l’écoute de ses concitoyens qu’il peut recevoir et également visiter. Il se fait l’écho de leurs préoccupations à l’Assemblée pour critiquer et faire progresser la législation et améliorer son application »Le candidat En Marche ! est élu dans sa commune où il s’investie, il a été dirigeant de plusieurs PME dans la restauration, il connait la réalité du terrain et de nos préoccupations.

Pour toutes ces raisons, j’ai choisi de soutenir Christophe Blanchet le candidat En Marche ! sur la 4ème circonscription du Calvados.


Merci à Rodolphe Thomas, 4ème Vice Président du Conseil Régional, pour son soutien. Nous avons en commun d’être des élus de terrain passionnés par notre territoire. Je me réjouis à l’idée que nous travaillions ensemble à la dynamisation de notre belle région dans l’intérêt de nos concitoyens.